Brèves matinales

Le temps d’un café…

Matin pluvieux
Pas le moment de se hâter
Ni de se bousculer
Les pensées sont lentes
Profondes, dorées comme du pain.

Le matin ouvre tant de possibles
Ceux qu’on aimerait prendre dans ses bras
Ceux qu’on voudrait crier, avouer, oser, vivre…

Mais que nous ravalerons
Avec la première gorgée
Ou que nous enfouirons
en attendant un autre matin…

Un matin plus doux
Un matin plus simple…