Brèves matinales

Puisses-tu…

Tu connaîtras des chagrins sans raison,
Tu croiseras aussi la trahison,
Tu entendras leur parole à foison,
Et parfois même jusqu’à la déraison,Et tu verras la bassesse, l’impudeur,
Tu connaîtras aussi l’agression,
Et tu verras des micros tendus
Vers des femmes et des enfants nus,

Puisses-tu vivre, continuer
Puisses-tu aimer, continuer
Puisses-tu puiser, un peu d’eau
Dans le puit, de tes nuits

Puisses-tu sourire, et même rire
Quand le pire est à venir,
Puisses-tu aimer…
Simplement continuer

Tu connaîtras les douleurs
que tout le monde partage,
Tu entendras des demandes et des pleurs,
Et parfois ça frisera la déraison

Et tu verras tous ces mondes inconnus,
Que tu seras sûr d’avoir déjà vu…

Tu gouteras les fruits de la passion,
Et le goût amer de la désillusion,
Puisses-tu vivre,
Puisses-tu aimer,
Puisses-tu vivre,
Continuer

Puisses tu puiser,
Dans le puit,
De tes nuits,
Et rêver,

Puisses-tu vivre, continuer,
Sans sourciller et aimer,
Qui tu es
Qui tu es
Qui tu es
Qui tu es
Puisses-tu aimer,
Qui tu es

J-L Aubert – Puisses-tu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.